Le petit métal est-il recyclable ?

Vous avez un doute concernant des parties qui vous semblent métalliques dans vos emballages ?

Un grand merci à Gilles Grandinetti et Ryan Allaf pour leur collaboration lors de la rédaction de cet article.


Pour le recyclage du métal en général, voir cet article


Petit métal ? de quoi parle-t-on ?

Emballages métalliques de petit format.

  • Les capsules de bouteilles de bières
  • Les mantelets et capsules de champagne, de vin pétillant, de cidre
  • Les canettes et conserves de petit format
  • Les barquettes en aluminium fournies par votre traiteur ou que vous utilisez pour la congélation de vos aliments
  • La feuille en aluminium que vous achetez en rouleau pour conserver des aliments
  • La feuille d'aluminium qui entoure les tablettes de chocolat
  • Les capsules de café ou de thé en aluminium
  • Les supports de bougies chauffe-plat
  • Petit bricolage : clous, vis, boulons, écrous...
  • Les plaquettes de médicament
  • Les collerettes et bouchons de bouteilles de vin / vinaigre / huile
  • Les petits opercules
  • L'emballage de cubes carrés de fromage destinés à l'apéritif avec une "vache qui rigole"
  • [...]
  • Bref des choses aussi qui vous "semblent" être du métal et même si cela n'est pas tout à fait vrai

Une première réaction...

Il y a trop peu de matière recyclable et placez-les dans votre poubelle d’ordures ménagères, ils partiront ainsi en centre d’incinération où il sera possible d’extraire les éléments ferreux et non ferreux des mâchefers (ce sont les résidus solides des déchets après leur incinération) pour les valoriser.

Une autre approche... pour moduler...

Comment le métal est-t-il séparé / isolé du reste des emballages de votre conteneur de déchets recyclables ?
Tout simplement par l'effet d'un champ magnétique qui va attirer certains types de métaux et en repousser d'autres.
Dans la réalité c'est un petit peu plus complexe que cela. Un centre de tri moderne utilise la notion de "séparateur à courants de Foucault".
En savoir plus sur le principe d'un séparateur à courants de Foucault...

Peu importe... il s'agit d'une séparation par magnétisme et voyez le convoyeur de votre centre de tri - transportant une couche peu épaisse de matériaux en vrac - avec un gros aimant au dessus. Ce dernier va attirer vos canettes en métal de façon à les séparer du reste. C'est très simpliste mais suffisant pour comprendre.

Et cela se traduit comment pour vous ?

Vous désirez faire attention aux parties métalliques de vos déchets et vous voulez être sûr.e.s qu'elles vont être recyclées comme du métal ?

Un premier test...

Votre déchet métallique est attiré par un aimant que l'on peut trouver chez soi (lampe, magnet de réfrigérateur, certains outils de bricolage...).
Il s'agit d'aimants ferromagnétiques qui attirent seulement les métaux ferromagnétiques tels que le fer, le nickel ou le cobalt.

Dans cette situation, le déchet pourrait être placé dans le conteneur des emballages recyclables. Il serait donc séparé du reste par aimantation.

Attention, un aimant ferromagnétique n'attire pas l'aluminium.

Dans cette situation, le déchet en aluminium devrait être placé dans la poubelle des ordures ménagères ? car il ne serait pas isolé du reste et passerait dans ce que l'on appelle le "refus de tri" ?

C'est un peu plus compliqué que cela car dans les centres de tri modernes, les courants de Foucault n'utilisent pas le même phénomène électromagnétique que les aimants. Ces machines sont donc capables de séparer d'autres métaux (comme l'aluminium) que les aimants ferromagnétiques.

Voici des exemples...

Bien sûr, vous n'allez pas tester chacun de vos déchets métalliques.
Je l'ai fait pour vous...
Avec une lampe dont la tête est magnétique => Cela colle dessus ou cela ne colle pas dessus.

Si cela colle dessus => cela pourrait être recyclable
Si cela ne colle pas dessus => ce ne serait pas recyclable ?


Une canette ou un flacon d'aérosol

Cela colle dessus => c'est recyclable

Le couvercle d'un emballage en verre de cornichons

Cela colle dessus => c'est recyclable

Une capsule de bouteille de bière

Cela colle dessus => c'est recyclable

Mantelet et capsules de champagne, cidre, pétillant

Cela colle dessus => c'est recyclable

Bougies chauffe-plat

Cela colle dessus => c'est recyclable


Feuilles d'aluminium

Rouleau ménager, emballage de tablettes de chocolat, emballage de fromage (la vache qui rigole), barquette d'aluminium de votre traiteur, plaquettes de médicament...

Même roulé en boule.

Cela ne colle pas dessus => cela ne serait donc pas recyclable ?
Soyons clair, l'aluminium est certes recyclable mais pas dans n'importe quelles conditions.

De façon générale et pour n'importe quel type de métal ou de déchet, il faut considérer différents facteurs.

  • La taille du déchet
  • La quantité de matière
  • La vie antérieure du déchet

La taille du déchet

Le déchet à recycler a une dimension de moins de 5 ou 6 cm.
Et cela, quel que soit le type de déchet => à placer sans hésitation dans la poubelle des déchets ménagers car il ne passera pas au tri.
Pour les déchets métalliques comme : capsules de bouteilles de bière, mantelets et capsules de champagne - de vin pétillant - de cidre, capsules de café ou de thé en aluminium, supports de bougies chauffe-plat, petit bricolage... Je pense qu'ils ne passeront pas non plus au tri.
Personnellement je les conserve à part et les amène en déchetterie afin d'être placé dans le conteneur du métal qui est spécialisé pour cela et correspond à une filière de recyclage à part.

La quantité de matière

Aluminium ménager (feuilles ou barquettes de traiteur), emballage de tablettes de chocolat ou de fromage, collerettes et bouchons de bouteilles de vin / vinaigre / huile, plaquettes de médicaments, petits opercules...
Il y a trop peu de matière à recycler et cela coûterait trop cher de les prendre en compte dans les phases de recyclage "classiques".

La vie antérieur du déchet

Si le déchet est "souillé" par des aliments, sa "recyclabilité" devient encore plus difficile.

Mais voir plus bas...


La vraie question est ailleurs...

Le vrai questionnement est la qualité du produit recyclé au final.
Nous parlons ici de filières de recyclage qui impliquent à la fois les producteurs de produit (donc l'emballage), ceux qui réalisent le recyclage des dits emballages et ceux qui vont traiter cette matière brute pour en faire quelque chose de valorisable et surtout valorisé.
Dans le dernier cas, l'industriel qui va récupérer de la matière recyclée pour la retraiter a besoin d'une matière de très bonne qualité, sans impureté résiduelle etc. => sinon il n’achète pas.

Cela couterait trop cher de "purifier" un lingot d'aluminium pur à 75 % alors que l'industrie a besoin de lingots d'aluminium pur à 95 % (mes chiffres sont ici un peu fantaisistes).
D'où l'importance de la fameuse "quantité de matière" utilisable et valorisable d'un point de vue industriel.

Prenons un exemple : il m'étonnerait fort que 100 kg de canettes recyclées aient la même valeur que 100 kg de feuilles d'aluminium si tant est que cet aluminium ou bien l'emballage d'une tablette de chocolat soient recyclables, ce qui - à mon avis - n'est pas le cas. Bien sûr qu'ils seraient recyclables mais cela ne vaut pas le coût.

Certes et donc ces deux matériaux (feuille d'aluminium et emballage de chocolat) vont dans le collecteur des ordures ménagères et donc vont être brûlées et produire de l'énergie par combustion. Le résidu (les cendres) est alors du mâchefer.
Il est possible d'extraire un peu de métal de ces mâchefers.

Signalons tout de même que le taux d’impuretés de l’aluminium extrait des mâchefers est élevé, et l’aluminium ainsi collecté subit une décote de l’ordre de 40 % par rapport au prix de l’aluminium issu des centres de tri. Le taux d’extraction d’aluminium des mâchefers se situe autour de 80%, une quantité non négligeable d’alu est donc perdue.

Donc... "tricher" en glissant du papier d'alu dans une canette métallique est - à mon avis - un complet non sens car la qualité de métal n'est pas la même et rien ne permet d'affirmer que le métal utilisé est vraiment recyclable.

Comment faire alors ?


En fonction de cet article qui explique comment fonctionne un centre de tri moderne...


Le déchet métallique est attiré par un aimant

Il peut être placé dans les déchets recyclables. Ou beaucoup mieux, l'amener en déchetterie dans le conteneur du métal qui est spécialisé pour cela.

Le déchet métallique a une dimension de moins de 5 ou 6 cm

Et cela, quel que soit le type de déchet d'ailleurs => à placer dans la poubelle des déchets ménagers.
Les déchets de petites dimensions seront immanquablement placés en "refus de tri".
Ils sont donc triés et seront brûlés pour une autre sorte de valorisation. Sauf qu'ils repartent sur des camions pour les amener à un incinérateur, et cela a ainsi un coût...

Mais voir ci-dessous.

Certes oui, mais c'est marqué...

Sur l'emballage de cubes carrés de fromage destinés à l'apéritif avec une "vache qui rigole"

Nous avons :

Cela n'engage que moi, mais voici mon avis

Cela voudrait dire que l'emballage aluminium des cubes de fromage serait recyclable ?
En détachant, nous avons une partie genre papier d'aluminium + une partie plastique, la partie papier alu est imprimée de l'autre côté avec des colorants, de plus cette partie peut encore contenir des fragments de fromage qui souille le papier aluminium.
La taille et la quantité de matière est complétement négligeable et ne passerait pas au tri ?
Par extension, toute matière en aluminium (feuille d'alu ménager, barquette de traiteur...)  serait donc désormais recyclable ?

La réponse est oui, mais pas n'importe où et pas dans n'importe qu'elles conditions.
Tout va dépendre du centre de tri dont dépend votre commune et si ce dernier est passé en "extention de consignes de tri" ou non.

En savoir plus sur ce sujet...

Pour ses "packagings", je pense que l'industriel a anticipé "l'extention de consignes de tri" pour tous les centres de tri en France ce qui n'est pas encore le cas.

Comment savoir si le centre de tri de ma commune est passé en "extention de consignes" ?

Vous avez compris que nous sommes dans une période un peu "transitoire" = il y en a qui, et il y en a qui... mais ben non...

Renseignez-vous auprès de votre communauté de communes.
Moi j'ai essayé et je n'ai pas eu de réponses vraiment claires => je pense qu'ils ne sont pas encore bien prêt pour communiquer correctement sur ce sujet.
Donc, je continue à agir comme je le faisais avant.


Aller à l'article suivant...

Type d'article :