Les bons réflexes

Trier ses déchets est bien, trier dans ses habitudes ou ses comportements est mieux.
Quelques conseils de bon sens pour faire attention à nos déchets, réduire notre consommation de matières premières : à la maison, à l’école, au bureau, en vacances, lors des achats ou durant des déplacements. Et au passage aussi faire attention à notre santé.

À noter

Je suis honnête, et beaucoup de mes conseils ci-dessous sont des "vœux pieux" que je n'applique même pas à moi-même.
Généralement pour des raisons de temps ou de côtés pratiques ou bien de façon délibérée.
Mais on peut les communiquer à nos enfants... quoique... je ne suis pas un "forcené" de la protection de l'environnement.

À la maison

Le stop-pub

"Posez un "stop pub" sur votre boite aux lettres : il permet de limiter les prospectus, ces fameux COUNS (COUrriers Non Sollicités), que nous retrouvons dans nos boîtes aux lettres quotidiennement. Ils représentent chaque année plus de 42 kg par ménage soit 17 kg par habitant. 40 kg de prospectus, c’est 40 kg de papier pour lesquels il faut : 20 à 40 kg de bois, 200 à 600 litres d’eau, 120 à 240 kWh d’électricité, des adjuvants et colorant, encre avec des métaux lourds."
Bla bla bla...

Et ben voilà... et paf... on a déjà - dès le premier item - "la mouche dans le lait"...

Moi je n'ai pas de "Stop pub" chez moi sur ma boîte aux lettres. J'en revendique son absence et je puis me justifier...

Même si on me trouve iconoclaste et non "écologiquement correct".
Mais moi, j'aime bien les pubs dans ma boîte aux lettres et peut-être que je ne suis pas tout seul...
1 - J'y trouve des brochures locales concernant ma région, les infos de ma "communauté de communes", du conseil départemental de mon département, des informations touristiques, le bulletin paroissial etc.
2 - Les promos des super-marchés à proximité
3 - Des catalogues qui me donnent des idées de déco
4 - Des trucs et astuces de bricolage

Ok tout cela n'est que du papier qui est recyclable à l'infini.

Par ailleurs, et OK... je suis non "écologiquement correct" mais cela représente des emplois :

  • Ma postière qui réalise la distribution
  • L'agence de communication qui a créé le catalogue
  • L'imprimeur qui a fait le travail final
  • La structure qui a réalisé le routage

 Buvez l’eau du robinet ou de l’eau filtrée : l’eau en bouteille génère 6 kg de déchets par personne et par an et coûte entre 50 et 100 fois plus cher que l’eau du robinet. Celle-ci fait l’objet de nombreux contrôles de qualité.

Limitez l’usage des produits ménagers, une dose de vinaigre blanc détartre et fait briller chromes, lavabo, évier et baignoire aussi bien qu’un produit anti-calcaire.

Si vous avez un jardin, vous pouvez composter vos déchets de jardin et de cuisine, en tas ou à l’aide d’un composteur individuel pour produire un engrais naturel, traditionnel et économique pour les fleurs ou le potager. Vous n’avez pas de potager, peut-être votre voisin serait intéressé.

Économisez les piles : branchez-vous sur secteur à la maison pour faire des économies et augmenter la durée de vie des baladeurs, lecteurs MP3, radios... Privilégier les piles rechargeables

Pensez à donner une « seconde vie » à vos vieux objets en les réparant vous-mêmes ou en les donnant à des associations comme Emmaüs par exemple.

Pour le lavage du linge, testez les noix de lavages ou les boules de lavage (à billes). Elles donnent - paraît-il - de très bons résultats quoique je ne sois pas du tout convaincu. J'ai essayé et cela ne marche pas vraiment.

Si vous avez un compteur EDF jour/nuit, lancez votre lave-vaisselle ou votre lessive la nuit. Installez un programmateur sur votre machine à laver le linge.

Utilisez des ampoules basse tension ou LED dans la maison.

Un appareil en "veille" (télévision, ordinateur...) consomme de l’électricité de façon non négligeable, une multi-prise avec un témoin lumineux aussi...

Si - comme moi - vous n'utilisez pas le Wifi pour internet, désactivez-le. Au besoin il est facilement réactivable.

Ne jetez pas de produits toxiques à la poubelle : piles, peintures, batteries, cartouches d'encre d'imprimantes... ces produits risquent de polluer l’environnement. Apportez-les dans un lieu ad hoc dans votre commune, déchetterie, super-marché ou magasins..

Donnez… pensez aux organisations qui reprennent vêtements, jouets, meubles, équipements ménagers et objets divers en bon état.

Lors de la livraison d’un gros appareil ménager neuf (lave-vaisselle, lave-linge, réfrigérateur…) le livreur DOIT enlever votre vieil équipement. Il sera recyclé par une filière spécialisée. Pensez-y, l’éco-taxe que vous payez en achetant l’équipement neuf est faite pour cela.
Rapportez votre huile moteur usagée en déchetterie si vous vidangez vous-même votre voiture.

À l’école

 Réutilisez si possible les fournitures de l’année précédente plutôt que de systématiquement tout racheter en début d’année scolaire.

Privilégiez les produits labellisés NF environnement dont la fabrication est plus respectueuse de l’environnement.

Préférez les cahiers ou les feuilles fabriqués à partir de papier recyclé et utilisez le verso des feuilles comme brouillon ou pour les dessins des enfants.

Pour la pause de 10h et/ou pour le goûter, privilégiez les biscuits en gros conditionnement et évitez les sachets individuels générateurs de beaucoup de déchets : une jolie boîte pour les transporter fait très bien l’affaire.

Organisez, entre parents, la dépose des enfants à l’école ou mettez en place un pédibus c’est-à-dire un accompagnement sécurisé à pied des enfants.

Au bureau

 Chaque employé de bureau consomme 50 kg à 75 kg de papier par an. Quelques idées pour réduire votre consommation :

  • Imprimez deux pages par feuille
  • Imprimez en qualité brouillon (avec moins d’encre) pour les documents destinés à n’être lus qu’une fois.
  • Imprimez ou photocopiez recto verso
  • N’imprimez que lorsque c’est nécessaire
  • Évitez d’imprimer les mails/courriels
  • Privilégiez le papier recyclé - fabriqué par exemple à partir de papiers récupérés issus de la collecte sélective des ménages
  • Utilisez le verso des feuilles pour les dessins des enfants
  • Ne jetez pas vos feuilles de papier à la corbeille, utilisez la collecte du papier de votre entreprise. À défaut, ramenez les feuilles chez vous.
  • Au bureau, plutôt que d’utiliser trois ou quatre gobelets en plastique par jour (non recyclables), optez pour une «vraie» tasse. A fortiori si vous utilisez deux ou trois gobelets par café ou thé de façon à ne pas vous brûler…

En vacances

 Les bonnes habitudes se conservent aussi lorsque l’on est loin de chez soi...

Continuez à trier vos déchets : les communes sont désormais totalement équipées de colonnes d’apport volontaire destinées aux emballages ménagers (plastique, cartons, aluminium, verre...) Lors d’un pique-nique, pensez à bien emporter tous vos détritus avec vous, ne laissez jamais rien dans la nature.

Ne jetez pas de produits toxiques à la poubelle : piles, peintures, batteries... ces produits risquent de polluer l’environnement.

La climatisation dans la voiture c’est agréable mais c’est 15% de consommation de carburant en plus.

110 km/h au lieu de 130 km/h sur l’autoroute c’est 15 à 20% de de carburant en moins.
Faites une recherche sur "Eco conduite" dans un moteur de recherche sur internet - vous verrez c’est édifiant et très intéressant.

80 km/h au lieu de 90 km/h sur les routes secondaires désormais va améliorer votre consommation.

Lors des achats

 Utilisez un cabas réutilisable pour faire vos courses : le sac de caisse jetable en plastique, pour 20 minutes d’utilisation en moyenne, correspond à 2 kg de sac par personne et par an, près de 85 000 tonnes de plastique par an et des risques pour les animaux et les paysages (entre 60 et 80% des déchets ramassés sur le littoral sont des matières plastiques).

De gros efforts ont été faits ces dernières années dans l’hexagone pour limiter la consommation de sacs jetables en plastique.

Dans ma région, il n'y a plus(-) de sacs plastiques disponibles dans les super-marchés.

Évitez les produits jetables : vaisselles, lingettes... toujours plus chers et générateurs de beaucoup de déchets.

Vérifiez les dates de péremption des produits alimentaires pour faire la chasse au gaspillage : environ 10% des aliments partent à la poubelle avant même d’être déballés.

Privilégiez les produits avec moins d’emballage. Optez pour les éco-recharges (lessives, produits d’entretien) – mais examinez s’ils sont recyclables… sinon préférez les flacons en plastique dur.

Choisissez les produits en vrac ou en gros conditionnement.

Choisissez des produits dotés d’un écolabel ayant un impact réduit sur l’environnement : NF Environnement ou Ecolabel européen mais aussi FSC pour les meubles et objets en bois, AB pour les produits alimentaires...

Préférez les produits en vrac souvent moins chers que les produits pré-emballés : pour les fruits et légumes, le fromage ou la charcuterie à la coupe… Les emballages représentent ¼ du poids et une grande partie du volume de nos déchets ménagers.

Refusez le sac plastique ou papier - que l’on vous propose - si vous n’en avez pas besoin. La boîte de médicament achetée en pharmacie ira bien dans votre poche, non ?

Achetez des produits de bonne qualité, cela revient moins cher à long terme et permet souvent de préserver des emplois locaux.

Pour les yaourts ou crèmes dessert, regardez le triangle sous le pot avant d’acheter. Du plastique avec le niveau 6 (ou PS) est du polystyrène. Ce dernier peut laisser filtrer du styrène, un cancérigène potentiel qui peut être également un disruptif hormonal.
Peut-être qu’un jour les industriels qui verront que les consommateurs n’achètent plus ce type d’emballage changeront leurs méthodes de production.

Soyez vigilant, ce n’est pas parce qu’un emballage est vert, qu’il y a des arbres dessus, que des mots comme "environnement", "écologique" , "nature" apparaissent qu’il sera plus recyclable qu’un autre...
Ce ne sont que des arguments de marketing...

Vérifiez, dès l’achat, les facilités d’entretien et la consommation des appareils.

Cet appareil marche avec des piles. Il n’y a pas d’alternative ?
Il existe des lampes de poche à diodes et une manivelle (mais cela dit, cela ne marche pas très bien ni très longtemps...).
À quoi sert ce moulin à poivre électrique qui éclaire la "cible" avec une diode ?

Louez ou partagez, avec un voisin, un appareil plutôt que de l’acheter (aspirateur à feuilles, broyeur de végétaux...)

Lors des déplacements

 Utilisez les transports en commun (train, métro, bus). Circulez à pied ou à bicyclette pour les petits trajets. Organisez entre parents la dépose des enfants à l’école ou mettez en place un pédibus. Combinez plusieurs modes de transports (marche, vélo, transports collectifs, covoiturage…)

Pour conduire en polluant moins :

J’adopte une conduite souple et respectueuse des limitations,
J’entretiens mon véhicule,
Je laisse mon véhicule sur mon lieu de résidence chaque fois que c’est possible
Les petits trajets effectués en ville et avec un moteur froid sont les plus polluants :
Une augmentation de carburant +80% au 1er km et +50% au 2ème km
Une multiplication par 4 des émissions de polluants Il faut savoir qu’une voiture sur 4 effectue un trajet inférieur à 1km…

Mais soyons bien réaliste...

Je m'applique à moi-même la moitié des conseils présentés ci-dessus.

Pourquoi ? Parce qu'il y a ceux que j'aimerais bien, ceux que je pourrais, et ceux que je réalise vraiment.
Il y a ce que l'on veut et ce que le l'on peut.

Mais devant les enfants => je me force et je l'avoue très humblement.


Aller à l'article suivant...

Type d'article :