Témoignages

Je collecte dans cet article les témoignages de foyers français (amis, famille, connaissances...) concernant la gestion de leurs déchets (recyclables ou non).
Cela est intéressant car cela montre la disparité des gestes de tri ou de consignes en fonction de votre commune, de votre lieu d'habitation, de votre redevance déchets...
Vous avez envie de participer à ces témoignages ?...


M.S. et A.

En activité tous les deux.
2 personnes, sans enfants.
Habitent un appartement dans une ville de plus de 500 000 habitants en Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Une cuisine assez vaste et un balcon.

Commentaire

Notre cuisine est très récente (2018).
Dans un des meubles de la cuisine, nous avons prévu un tiroir qui contient deux "contenants" :

  • Celui pour les déchets ménagers qui contient le "classique" sac noir et un couvercle
  • Celui pour les emballages recyclables dans lequel nous plaçons "en vrac" les déchets à recycler

Le sac des déchets ménagers va dans le bac collecteur à couvercle gris en sous-sol, et les emballages recyclables dans la poubelle à couvercle jaune qui est localisée sur le trottoir devant notre immeuble.

Concernant la redevance déchets, elle est encore incluse dans notre taxe d'habitation.


MH D.

Retraitée, habite seule un appartement dans une commune de 5 à 10 000 habitants en Région Auvergne-Rhône-Alpes. Une cuisine pas très grande, mais un cellier attenant à la cuisine et un balcon.

Commentaires

Le sac de tri m'a été donné par la mairie, je le descend régulièrement dans les poubelles jaunes dans le local (fermé à clef) sous mon immeuble. Le sac de tri est localisé dans le "cellier" qui jouxte ma cuisine.

Pour les contenants en verre, je pourrais aussi les mettre dans les poubelles jaunes mais je préfère les porter dans les bacs de collecte qui sont sur le parking du super-marché qui n'est pas loin. Je fais cela aussi pour le papier.

Mon bac à compost est très étanche donc doit pouvoir rester dans la cuisine mais... quand je l'ouvre, cela ne sent pas bon, donc il vaut mieux le mettre sur le balcon.

Ensuite, quoi faire du compost ?
Il n'y a pas - dans ma commune - de bac de compostage au pied des immeubles.
Je porte régulièrement mon compost (je l'ai fait 2 fois depuis décembre) dans le compost du "jardin partagé" de la commune à côté.
Je récupère le jus dans une grosse bouteille pour faire de l'engrais que je donne aussi parce que j'en ai trop.

Ma commune propose aussi un ramassage régulier des déchets verts, mais ce dernier ne passe que dans les maisons individuelles.

  

Note (BPE)

Un "jardin communautaire", "partagé", "associatif" ou encore "collectif", est un jardin rural ou urbain géré en commun par un groupe d’habitants. La dénomination de "jardin partagé" est celle choisie par l'État français depuis 2014.
On entend par "jardins partagés" les jardins créés ou animés collectivement, ayant pour objet de développer des liens sociaux de proximité par le biais d’activités sociales, culturelles ou éducatives et étant accessibles au public. À ne pas confondre avec la notion de "jardins ouvriers".


Famille S.

En activité tous les deux.
Famille de 4 personnes, deux enfants (12 ans et 11 ans).
Habitent une commune de moins de 1000 habitants en Région Bourgogne-Franche-Comté.
Maison individuelle

Commentaires

Nous n'avons que la poubelle grise (déchets ménagers) qu'il faut apporter au bout du chemin de la résidence. Cette dernière est en impasse et le camion de ramassage ne peut y manœuvrer. Il passe une fois par semaine.

Nous n'avons pas de poubelle jaune. Notre sac de tri sélectif est placé dans le garage et son contenu est apporté dans les PAV (points d'apport volontaire) à proximité.

Concernant les déchets verts, la déchetterie est localisée à 4 km. Les tontes d'herbe sont acceptées.

Concernant la redevance déchets, elle est encore incluse dans notre taxe d'habitation => approx 160 € par an.

Je pense que ce système n'est pas très "incitatif" pour le tri sélectif.
Que tu aies une attitude responsable ou non, le prix est le même. Tu peux ainsi placer des déchets recyclables dans ta poubelle de déchets ménagers sans que cela te coûte ni plus ni moins cher.


Famille R.

En activité tous les deux.
Famille de 4 personnes, deux enfants 6 ans et 11 mois (avec les couches...).
Habitent une commune de plus de 100 000 habitants en Région Auvergne-Rhône-Alpes
Appartement
Une cuisine pas très grande, mais un cellier attenant et un balcon.

Commentaires

Notre poubelle pour les déchets ménagers est placée dans la cuisine.
Le sac pour le tri sélectif est localisé dans le cellier.
En sous-sol de notre appartement se trouvent les bacs de collectes : celui avec un couvercle gris pour les ordures ménagères et ceux avec couvercles jaunes pour les emballages.

Dans ce "local poubelle" se trouve des instructions concernant les gestes de tri.
Ainsi le verre n'est pas collecté dans les "bacs de collecte" en sous-sol mais dans le conteneur (PAV) localisé à 50 mètres de notre logement, dans la rue.
Le sac contenant le verre est placé devant la porte d'entrée de notre logement.

 

C.R. : J'ai trouvé cela sur internet et cela me semble intéressant : Lot de 3 Bacs à Tri Papier/Plastique/Verre


Famille F.D.

En activité tous les deux.
Famille de 4 personnes, deux enfants (13 ans et 23 ans).
Habitent une commune de moins de 100 000 habitants en région Parisienne
Maison individuelle

Commentaires

Devant la maison, nous disposons de 3 "bacs collecteurs".
L'un à couvercle vert pour les ordures ménagères, l'un à couvercle jaune pour le tri (emballages et papiers) et le troisième à couvercle marron pour les déchets verts (tonte d'herbe et coupes d'arbustes).

Le ramassage à lieu 4 fois par semaine en fonction des bacs de collecte proposés devant notre maison pour la "levée".

Nous plaçons le verre dans les PAV (points d'apport volontaire) à proximité de notre logis.

La redevance déchet est actuellement calculée sur notre taxe d'habitation et non pas sur le volume ou le poids de déchets que nous produisons.

A.F. : Je pense que le tri devrait être valorisé pour la personne qui "fait un effort" dans ses gestes de tri.
Penaliser (pollueur - payeur) ne me semble pas la solution idéale. Après tout, nos déchets triés et recyclés sont bien valorisés quelque part non ?
Le consommateur devrait être incité financièrement en retrouvant le système de consigne qui existait avant pour les bouteilles en verre comme le lait ou le vin.
Cela existe encore actuellement pour les bouteilles de gaz => j'ai acheté le contenu mais pas le contenant qui est consigné.

Commentaire BPE :
Je connais un système de ce type.
Sur le parking de l'hyper-marché à 15 km de chez moi, il y a un lieu où on peut insérer ses bouteilles en plastique recyclables, au lieu de les placer dans les bacs de collecte de tri sélectif. Une bouteille = x points en plus(+) sur la carte de l'hyper-marché.
Cela est très bien, mais le nombre de points récoltés est faible et le système refuse une bouteille sur trois. Mais c'est un début...


Famille D.

En activité tous les deux.
Famille de 4 personnes, deux enfants ados.
Habitent une commune de moins de 1000 habitants en Région Auvergne-Rhône-Alpes.
Maison individuelle

Commentaires

Dans notre communauté de communes, nous sommes dans le système :
- Redevance fixe sur les coût réels de récupérations des déchets (recyclable ou non)
- Introduction d'une part supplémentaire par personne dans le foyer
- Une part proportionnelle au poids ou volume d’ordures ménagères collectées.

Chez nous, la part proportionnelle est au choix de la famille.
- Soit à la levée et au poids à travers une "poubelle" individuelle.
- Soit au sac collecté à travers un bac de collecte collectif.

Notre famille a choisi de payer "au sac" et dans un "bac collectif".

Sur 6 mois, de juillet à décembre 2017 => Dépôt de 30 sacs de 30 litres durant cette période de 6 mois.

Nous gèrons notre compost et trions tous nos emballages, papiers, verres, cartons que l'on emmène aux PAV (points d'apport volontaires) ou en déchetterie.

Pour le nombre de sacs, nous sommes en moyenne à 30 sacs tous les 6 mois (j’ai regardé 2016 et 2017, l’écart type est entre 28 et 34).

Nous payons approx 160 € par an.

Nous habitons un hameau en impasse avec d'autres maisons => le camion de ramassage ne pourrait pas manœuvrer pour aller collecter des bacs de collecte individuels.
Le bac de collecte est localisé au tout début de l'impasse au bord de la route communale. S'il ne fonctionne pas, ou est plein, il est possible d'aller dans d'autres bacs de collecte du même type dans la communauté de communes.

 


Moi même (BPE votre serviteur...)

En activité
Habite seul une commune de moins de 1000 habitants en Région Auvergne-Rhône-Alpes.
Maison individuelle récente
Ma cuisine est assez grande, j'ai donc de la place.
Ainsi deux éléments de ma cuisine sont destinés aux déchets.

- Le premier élément a été solidarisé en un seul bloc de façon assez "sioux" par le "cuisiniste" pour contenir deux grandes poubelles : l'une que j'appelle "la poubelle du sale" et une autre "la poubelle du propre".
La première contient les ordures ménagères qui vont dans le bac collecteur classique et l'autre le plastique non alimentaire que j'amène en déchetterie, Voir cet article...
Dans cet élément, j'ai de la place pour placer en bas les sacs poubelles en plastique noir.

- Le deuxième élément est classique, soit deux tiroirs :
Le premier contient le contenant pour le verre (qui va aux PAV ad hoc localisés dans ma commune), l'autre le carton classique que j'emmène en déchetterie.
À noter que j'ai de la place pour y placer des "bocaux de confiture en verre" pour y placer du petit métal, les piles et les cartouches d'encre d'imprimante.

Le deuxième contient le contenant pour les emballages et les bouteilles plastiques recyclables.
Le "truc" blanc à gauche est mon four à micro-ondes dont je me sers assez peu.
Si j'en ai besoin, je retire le bac en plastique des emballages.
Si des gens viennent chez moi pour un usage plus intensif, il suffit de le placer sur le plan de travail.
Pourquoi je procède comme cela ? Parce que je suis très feignant... Plus(+) les plans de travail sont nets, et plus cela est facile à nettoyer.

Je place mon bac collecteur des ordures ménagère une fois par mois sur la route et je paie au poids et à la levée. Le ramassage a lieu une fois par semaine.
Redevance déchets = 120 € / an

J'ai un composteur mais j'avoue que je m'en sers très peu.

Et comment as-tu fais pour solidariser tes deux tiroirs de cuisine ?

Je vous donne l'astuce et voir ce document joint :

Solidariser deux tiroirs dans une cuisine


Vous avez envie de participer ?

Compte tenu de la "tonalité" de cet article, vous pouvez me parler de votre expérience vis-à-vis de vos déchets, de vos consignes et gestes de tri, comment vous procédez, combien cela vous coûte, et des commentaires à vous.
S'il y a des photos, c'est encore mieux.
Vous pouvez me contacter...

Je garantis la confidentialité de vos données personnelles et je vous ferais valider les rajouts vous concernant dans cet article.
Voir les informations légales de ce site...